Navigation – Plan du site
Travaux

Thèses de doctorat soutenues en 2011

Texte intégral

Frédérique Bisiaux, Philosophie de la relation maternelle, de l'ontologie à la politique.

1Thèse soutenue le 7 décembre 2011 à l’Université Lille 3.

Composition du jury

Fabienne Brugère, Professeur à l'Université de Bordeaux 3

Philippe Sabot, Maître de conférences HDR à l'Université Lille 3

François David Sebbah, Professeur à l’Université de technologie de Compiègne

Nathalie Zaccaï-Reyners, Professeur à l’Université Libre de Bruxelles

Frédéric Worms, Professeur à l’Université de Lille 3, Directeur de thèse.

Résumé

2Le but de ce travail de recherche est de penser le soin maternel à partir de la perspective spécifique de l’ontologie de la relation. Notre objectif est de montrer que cette approche originale du soin le constitue en objet central de la philosophie, qu’elle traverse, de l’ontologique au politique. Poursuivre ce projet implique en effet, d’abord, d’envisager les obstacles épistémologiques qui  se sont opposés à une conception relationnelle et non substantielle du maternel. Cela nécessite ensuite de mobiliser la phénoménologie et la psychanalyse, afin, d’une part, de saisir l’espace intermédiaire où se déploie la relation de soin adaptée ; et, d’autre part, d’envisager la dimension morale du soin adapté, ainsi que les risques moraux intrinsèques à la dissymétrie relationnelle de la relation parentale. Mais  le soin place les femmes sous l’emprise de la normalisation sociale, ce qui nécessited’appréhender en outre la manière spécifique dont le pouvoir des normes s’exerce sur la sexualité féminine. Il faut alors non seulement comprendre comment le soin constitue le point focal de l’exercice d’un pouvoir dont les femmes sont à la fois les sujets et les objets et envisager les moyens, individuels et collectifs,  de la déprise ; mais aussi les conditions de l’exercice de l’autonomie féminine, au-delà de la résistance contre l’emprise des normes, dans l’accomplissement d’une existence « éthique », fondée sur le travail d’appropriation de soi par soi. Cela requiert de poser les bases d’une  théorie contextualiste de la famille démocratique, qui réalise dans la vie privée des individus les idéaux démocratiques de justice de la cité républicaine.

Mots-clés

3ontologie de la totalité, ontologie de l’individu, ontologie de la relation, immanence, transcendance, illusion, espace intermédiaire, « suffisamment bonne mère », relation de soin, soin adapté, soin inadapté, violation, interdépendance, autonomie, principes de justice, pouvoir, abus de pouvoir, technologies de pouvoir, différentialisme, universalisme, naturalisme, attachement, morale de l’exemple, morale de l’imitation, morale du code, éthique, normativité vitale du soin, normativité morale du soin, normalisation sociale

Abstract

4A philosophy of the maternal relationship , from an ontological point of wiew to a political one.

5The aim of this research work is to examine maternal care from the perspective of the ontology of the relationship. Through this specific approach, maternal care becomes a central philosophical object, relating the ontological field to the political one. Achieving this project implies that we must first consider the epistemological obstacles which hindered a conception of maternal care based on relationship. It also means that phenomenology and psychoanalysis must be called upon, first in order to grasp the meaning of the intermediary space where an appropriate care relationship will unfold ; and then to take into account the moral dimension of the appropriate care as well as the moral risks inherent in the dissymetry which exists within the parentalrelation. But in the field of care, women must conform to social norms, which makes it necessary to grasp the particular way with which the power of these norms bears on feminine sexuality. Thus, not only do we have to understand how care represents the focal point of a power where women are both objects and subjects, and therefore examine the means, individual as well as collective, in which women could free themselves from this power ; but we must also reflect upon  the conditions which contribute to the development of feminine autonomy, beyond the resistance against the influence of the norms, in the fulfilment of an existence which can be qualified as ethical. Because this ethical existence is inseparable from a family context, the traditional conception of the family must be called into question so that the democratic ideals of justice present in society, at the political level, should also be at work within the private sphere of the individuals.

Keywords

6ontology of the whole, ontology of the individual, ontology of the relationship, immanence, transcendence, illusion, intermediary space, the “sufficiently good mother”, appropriate care relation, inappropriate care, violation, interdependence, principle of autonomy, principles of justice, power, abuse of power, technologies of power, differentialism, universalism, naturalism, attachment, moral code derived from examples, moral code derived from imitation, ethics, vital norm inherent in care, moral norm inherent in care, social norms.

Pascal Deren, Aux sources d'un marqueur neurophysiologique des émotions : l'activité électrodermale.

7Thèse soutenue le 17 mai 2011 à l’Université Lille 1.

Composition du jury

Jean-Claude Dupont, Professeur à l'Université de Picardie-Jules Vernes, Amiens

Jean-Gaël Barbara, CR CNRS, Université Paris 6

Bernard Maitte, Professeur Université Lille 1, Directeur de thèse

Henrique Sequeira, Professeur Université Lille 1, co-directeur de thèse.

Résumé

8L’émotion est caractérisée par la mobilisation conjointe du physique et du mental. Ce statut caractéristique justifie l’attention que lui portent tous ceux qui se consacrent à l’étude de l’homme.

9À partir du milieu du dix-neuvième siècle, les médecins s’attachent à étudier les relations entre les émotions et les troubles mentaux, en particulier dans l’hystérie. Ils en explicitent les modifications induites  (secrétions glandulaires, rythme cardiaque, activité musculaire), pour prévenir ou traiter les troubles qu’ils révèlent.

10Les physiologistes approfondissent les pistes ainsi ouvertes. Ils mettent alors en évidence les réactions du système sympathique face aux différents modes d’excitation, parmi lesquels ils identifient les stimulations émotionnelles.

11Les psychologues, enfin, élaborent leurs propres méthodes. À mesure qu’ils les maîtrisent, ils les appliquent à des fonctions d’une complexité croissante. Après avoir exploré le domaine sensoriel (lois de Weber/Fechner), ils étendent leurs investigations aux fonctions cognitives et affectives.

12A la fin du dix-neuvième siècle, le croisement entre ces trois champs de recherches met en lumière les avantages offerts par l’emploi des marqueurs physiologiques pour identifier les phénomènes émotionnels. Il faut cependant attendre les apports psychanalytiques de C.G. Jung pour que le plus efficace de ces marqueurs, la réaction électrodermale, soit identifié et accepté.

13La thèse illustre cette effervescence scientifique de la fin du dix-neuvième siècle, marquée par la multiplication des champs de recherches et l’expansion géographique. Elle témoigne de la richesse des confrontations interdisciplinaires. Plus largement, elle illustre la résolution de questions scientifiques actuelles par l’emploi d’outils ayant une longue histoire.

Mots-clés

14émotion, psychophysiologie, psychanalyse, électrophysiologie, spiritisme, Féré, Tarchanoff, Jung, Veraguth, Peterson

Abstract

15Emotion is charactrised by the conjoined mobilization of physical and mental areas. his matter of fact explains the reason why all those who are interested in the study of human being pay a special attention to it.

16From the middle of the nineteenth century, physicians strive to study relations between emotion and mental diseases, especially with regard to hystery. They make clear the inferred modifications of it (glandular secretion, cardiac rythm, muscular activity) to prevent or treat the so-revealed troubles .

17These discoveries are then deeper examined by physiologists. They bring to light the answer of the sympathic system to various ways of excitation amongst which they identifiy the emotional stimulations.

18Last of all, psychologists work out their own methods. As they master them, they use them to the functions of increasing complexity. Having explored the sensorial sphere (laws of Weber/Fechner), they spread their searches up to the cognitive and affective functions.

19At the end of the nineteenth century, meeting these three researches lets appear the profits of using physiological markers in order to identify the emotional phenomena.

20It’s only with the psychoanalystic studies of C.G.Jung that the most efficent of these markers, that is to say the electrodermal reaction will be identified and granted. The thesis shows this scientific effervescence at the end of the nineteenth century, stamped by rthe outspread of researches areas, and the geographical development. It tells how rich were the collations between disciplines. More widely it shows how nowadays scientific problems can be solved by using implements that own a very long story.

Marie-Hélène Gorisse, L'art du point de vue : étude dialogique du pluralisme jaïn dans le Prameya-kamala-mārtaṇḍa.

21Thèse soutenue le 26 novembre 2011 à l’Université Lille 3.

Composition du jury

Peter Flügel, Professeur à l'Université de Londres (Grande Bretagne)

Gerdi Gerschheimer, Professeur à l'EPHE, Paris

Benedikt Löwe, Professeur à l'Université d'Amsterdam (Pays-Bas)

Claus Oetke, Professeur à l'Université de Stockhom (Suède)

Judit Törszök, Maître de conférences HDR à l'Université Lille 3

Shahid Rahman, Professeur à l'Université Lille 3, Directeur de thèse.

Résumé

22Développée dans la perspective des discussions contemporaines en philosophie de la logique, cette thèse est un travail sur la notion de contexte dans les théories jaïnas médiévales de la connaissance et de l'argumentation.

23Le corpus sélectionné dans cette perspective est le dernier chapitre du Prameyakamalamārtaṇḍa, Le soleil qui fait fleurir le lotus que sont les connaissables, que Prabhācandra, maître jaïna digambara, a rédigé à la fin du dixième siècle de l'ère chrétienne. Cette thèse fournit une édition, ainsi que la première traduction dans une langue européenne de ce passage. Ce chapitre a été sélectionné car son enjeu est de présenter trois approches de la notion de contexte. La première approche est celle de la théorie des points de vue, selon laquelle il est possible d'avoir une connaissance partielle, c'est-à-dire une connaissance qui dépend d'un contexte théorique donné. La seconde approche est celle de la théorie des modes d'assertion, qui permet d'expliciter les paramètres implicitement présents dans toute assertion. Et la troisième approche est celle de la théorie des inférences cryptées, qui est une méthode de présentation des énoncés d'inférence telle que comprendre un énoncé nécessite un travail sur sa forme linguistique à l'issue duquel un éventail de significations plus profondes est révélé.

24L'horizon de ce travail est de fournir une présentation dans des termes contemporains des enjeux philosophiques et techniques de l'approche jaïna de la notion de contexte. Nous avons choisi de développer cette lecture dans les termes de l'approche Dialogique de la logique, qui offre un cadre permettant d'exprimer une pluralité d'ensembles de normes.

Abstract

25This Phd-dissertation investigates the notion of context whithin Jain mediaeval theory of knowledge and argumentation. This investigation is more precisely developped in the perspective of nowadays discussions in philosophy of logic.

26The selected corpus is the last chapter of the Prameyakamalamārtaṇḍa, The sun [that grows] the day-lotus of the knowables (henceforth 'PKM') that the digambara master Prabhācandra wrote in the late tenth century of Christian area. This chapter has not been translated in a European language yet, and our work contains an edition as well as a French translation of it.

27More precisely, the aim of the last chapter of the PKM is to present three approaches dealing with the notion of context. Among them, the first approach is referred to as the 'theory of standpoint', according to which one might acquire partial knowledge,  that is to say knowledge dependent on a theoretical context and hence express but a subset of the numerous aspects of a given object of knowledge. The second approach is the theory of the modes of assertion, which enables one to make explicit the parameters implicitly present in every assertion. And the third approach is the theory of 'cryptic inferences', which is a method to present inferential statements in a hidden way.

28From this, the comprehension of the meaning of an inferential statement calls for a work on its linguistic form, which reveals a range of deeper meanings.

29The aim of this presentation is to provide with an interpretation in contemporary terms of the notion of context in Jainism. We chose to develop this reading within the frame of Dialogical logic, since this logical frame enables one to handle a plurality of sets of norms

Anne Lefebvre, De la pensée de l'image à l'image de la pensée. La philosophie de Gilbert Simondon à la lumière du problème de l'invention.

30Thèse soutenue le 9 décembre 2011 à l’Université Lille 3.

Composition du jury

Anne Sauvagnargues, Professeur à l'Université de Paris Ouest Nanterre

Pierre Montebello, Professeur à l'Université de Toulouse 2

Xavier Guchet, Maître de conférences à l'Université de Paris 1

Jean-Yves Château, Inspecteur général émérite du MEN

Frédéric Worms, Professeur à l'Université de Lille 3, Directeur de thèse.

Résumé

31Cette thèse veut montrer que le problème de l’invention recouvre un enjeu ontologique parfaitement général dans la philosophie de Simondon, quand bien même ce dernier a développé une riche réflexion sur les techniques. Le concept d’invention ne peut être réduit à un concept technologique ; il ne suffit pas de considérer son élargissement au lieu d’une psychologie qui aborderait l’invention dans la pensée sous le seul aspect de l’imagination ; il serait inapproprié de le faire servir une anthropologie. Quand la notion d’invention est un motif omniprésent dans les deux thèses que Simondon a rédigées en 1958 (L’individuation à la lumière des notions de forme et d’information/Du mode d’existence des objets techniques), seule la théorie du devenir de l’image développée dans le cours Imagination et invention (1965) articule le concept d’invention, et permet de saisir les enjeux pleins et entiers que recouvre ce problème. On doit donc partir de cette théorie qui défait de manière inédite le dualisme de l’âme et du corps, en faisant de l’image, non plus le produit des facultés psychiques, mais ce qui autorise le déphasage de l’activité vitale en activités psychique et somatique. Elle fait de l’acte d’invention la clef du devenir d’une même activité problématique du vivant, en lequel le devenir de la pensée est impliqué. Il est nécessaire alors de procéder à l’éclairage rétrospectif du motif de l’invention dans les deux thèses, indice d’un problème subsistant à leur horizon, et de construire le manifeste rétroactif de la philosophie de Simondon comme philosophie de l’invention, l’acte d’invention constituant le mode de construction problématique même de la pensée philosophique.

Mots-clés

32Simondon, Canguilhem, invention, création, culture, individuation, problème, vie

Abstract

33This thesis intends to show that the problem of invention has a generalised ontological stake in Simondon’s philosophy, within and beyond his rich reflection on technology. The concept of invention cannot be reduced to a technological concept; its generalisation, in lieu of a psychology that would approach invention in thought, dealing with it within imagination, does not suffice; it is inappropriate to make this concept subservient to an anthropological approach. While the notion of invention is an omnipresent motif in Simondon’s two 1958 thesis (L’individuation à la lumière des notions de forme et d’information / Du mode d’existence des objets techniques), it is only the theory of the becoming of the image, developed in Imagination et invention (1965) that provides us with a concept of invention, enabling us to grasp the full measure of the stakes inherent to this problem. We thus need to begin from this theory, which proceeds to radically undo the body/soul dualism, resulting in a view of the image, not as product of the psychic faculties, but as that which enables us to think the ‘déphasage’ of vital activity into psychic and somatic activities. This theory conceives of the act of invention as the key to the becoming of one and the same problematic activity of the living being, in which the becoming of thought is implicated. This insight obliges us to throw a retrospective light on the motif of invention as it appears in the two theses, as an index of a problem that subsists on their horizon, and to construct a retroactive manifesto of Simondon’s philosophy, as a philosophy of invention, in which the act of invention constitutes the problematical mode of construction of the thought itself.

Keywords

34Simondon, Canguilhem, invention, creation, culture, individuation, problem, life

Emilie L'Hôte, The language op politics : towards a cognitive analysis of New Labour discourse (1994-2007).

35Thèse soutenue le 10 décembre 2011 à l’Université Lille 3.

Composition du jury

Aliyah Morgenstern, Professeur à l'Université de Paris 3

Eve Sweetser, Professeur à l'Université de Californie (USA)

Alan Cienski, Professeur à l'Université d'Amsterdam (Pays Bas)

Jim Walker, Maître de conférences à l'Université de lyon 2

Maarten Lemmnes, Professeur à l'Université de Lille 3, Directeur de thèse.

Résumé

36Nous présentons une analyse du discours du new Labour Party au Royaume-Uni sur la période 1994-2007. Notre étude trouve son originalité à la fois dans les cadres théoriques et méthodologiques de l’analyse, et dans les interprétations qu’elle offre. Il s’agit pour nous d’élaborer une analyse cognitive de discours politique basée sur une étude de corpus.D’un point de vue théorique, nous combinons les ressources de la linguistique cognitive (théorie de la métaphore conceptuelle, théorie des espaces mentaux, blending theory) et celles de l’analyse de discours, pour offrir un regard nouveau sur le fonctionnement d’un discours politique efficace, tout en conservant un maximum d’objectivité dans notre analyse. Notre étude se base sur un large corpus de textes et de discours du new Labour Party, ainsi que deux corpus secondaires composés de textes du parti Conservateur de la même époque d’une part et de textes du Labour Party sur la période 1945-1993 d’autre part. En surcroît d’analyses qualitatives détaillées, nous procédons à une analyse quantitative de nos données grâce au logiciel en ligne WMatrix (Rayson 2009), qui permet un travail sur concordances, collocations et mots-clés définis par le test statistique du rapport de vraisemblance. Nous montrons comment l’élaboration d’une méthode originale et efficace permet d’éclairer le fonctionnement d’un discours politique : il s’agit à la fois de comprendre comment le discours des nouveaux travaillistes reflète les changements du parti au niveau des choix politiques et de l’organisation, et de montrer comment le discours du parti fait partie intégrante des stratégies de rénovation, puis de maintien au pouvoir, de l’équipe Blair-Brown. Nous traitons tour à tour des questions d’identité, de stéréotypes politiques, de la place du changement dans le discours, avant d’étendre notre réflexion à l’élaboration d’un modèle métaphorique de discours politique contemporain.

Mots-clés

37linguistique cognitive, discours politique, New Labour Party

Abstract

38We present an analysis of new Labour discourse in Britain over the 1994-2007 period. Our study finds its originality both in its frameworks of analysis and in the interpretations it offers. Our goal is to design a corpus-based cognitive analysis of political discourse. From a theoretical point of view, we combine elements of cognitive linguistics (conceptual metaphor theory, mental space theory, blending theory) and elements of discourse analysis, to offer a fresh look on efficient political discourse, while preserving a satisfying degree of objectivity in our analysis. Our study is based on a large corpus of texts and speeches from the new Labour Party, as well as on two secondary corpora composed of texts from the Conservative Party of the same time-period, and of texts from the Labour Party for the 1945-1993 period. In addition to detailed qualitative analyses, we present a quantitative analysis of our data with the online software WMatrix, which allows us to work on concordances, collocations and keyword analysis as defined by log-likehood scores. We show how the elaboration of an innovative and efficient method can shed light on how political discourse works : new Labour discourse not only reflects policy and organisational changes inside the party, but is also an essential part of the strategies of renovation and of power legitimation used by the Blair-Brown team. We tackle issues of party identity, political stereotypes, and change in discourse, before opening up our study to the elaboration of a metaphorical model of contemporary political discourse.

Keywords

39political discourse, Labour Party, cognitive linguistics

François Quéré, Sur la "Logique de la philosophie" d'Eric Weil : du spéculatif au politique.

40Thèse soutenue le 7 juin 2011 à l’Université Lille 3.

Composition du jury

Monsieur Patrice Canivez, Professeur à l’Université Lille 3, Directeur de thèse

Monsieur Fabien Capeillières, Maître de conférences HDR à l’Université de Caen, co-directeur de thèse

Monsieur André Stanguennec, Professeur émérite à l’Université de Nantes

Monsieur Alexandre Schnell, Maître de conférences HDR à l’Université Paris 4.

Résumé

41La mise en relation, dans une perspective structurale, de la doctrine d’Éric Weil avec celles de Hegel, Lask, Heidegger, Cassirer et Carnap permet de mettre au jour les modalités de son développement en tant que volonté de compréhension radicale ou résolution du hiatus irrationalis dans sa formulation la plus originaire. La Logique de la philosophie se trouve ainsi caractérisée comme logique fondée dans le pré-logique et développée en une totalité systématique dont le régime de souveraineté logique n’est pas un panlogisme, mais une panarchie du logos conforme à la constitution du sujet et de l’objet humains de la compréhension. La Logique de la philosophie fonde ainsi la compréhension de l’histoire conçue comme réalité humaine, et les modalités de son application dans l’analyse concrète de la réalité historique sont analogues à celles de l’application de la mathématique dans l’analyse concrète de la réalité physique. Corrélativement, se conçoit une philosophie pratique (Philosophie politique et Philosophie morale) comme développement systématique de la doctrine dans sa poursuite des mêmes fins, à savoir le sens, sur ce qui se révèle alors comme son versant subjectif. Avec la compréhension de la constitution de la table des catégories philosophiques, de leur application et des implications structurales d’une telle constitution, c’est l’ensemble du système qui se voit ainsi justifié, tant dans sa structure globale que dans son détail, et ce conformément à sa propre exigence de systématicité.

Mots-clés

42Éric Weil (1904-1977), critique et interprétation, Hegel (1770-1831), Emil Lask (1875-1915), Heidegger (1889-1976), Cassirer (1874-1945), néokantisme, catégories (philosophie), système (philosophie), transcendantal, spéculatif, Logique de la philosophie, anthropologie philosophique.

Abstract

43Eric Weil’s Logic of Philosophy: From Logics to Politics

44From a structural perspective, the relations between Éric Weil’s philosophy and the doctrines of Hegel, Lask, Heidegger, Cassirer, and Carnap allow to see in the former an attempt of radical comprehension or resolution of the hiatus irrationalis in its most original formulation. The Logic of the Philosophy is thus characterized as a logic finding its roots in the pre-logic and developed as a systematic totality whose logic sovereign regime is not a panlogism, but a panarchy of the logos in accordance with the constitution of the human subject and object of comprehension. The Logic of the Philosophy therefore grounds the comprehension of history conceived as a human reality, and the modalities of its application in a concrete analysis of historical reality are analogous with those of the application of mathematics in the concrete analysis of physical reality. Correlatively, a practical philosophy (Political Philosophy and Moral Philosophy) is conceived of as the systematic development of the doctrine in its pursuit of the same end, namely meaning, on what appears to be its subjective side. With the comprehension of the constitution of the table of categories in the philosophical system, of their application and the structural implications of such a conception, the entire system is therefore justified, both in its global structure and its details, and in accordance with its own demand for systematicity.

Keywords

45Éric Weil (1904-1977), criticism and interpretation, Hegel (1770-1831), Emil Lask (1875-1915), Heidegger (1889-1976), Cassirer (1874-1945), Neo-kantianism, Categories (philosophy), System (philosophy), Transcendantal, Speculative, Logic of philosophy, Philosophical anthropology.

Nicolas Wipf, Pierre Duhem (1861-1916) et la théorie du magnétisme fondée sur la thermodynamique.

46Thèse soutenue le 28 juin 2011 à l’Université Lille 1.

Composition du jury

Paul Brouzeng, Professeur émérite Université Paris Sud 11

Anastasios Brenner, Professeur à l'Université Paul Valéry, Montpellier 3

Laurent-Patrick Levy, Professeur à l'Université Joseph Fourier Grenoble 1

Michel Paty, DR CNRS émérite, Université Paris Diderot 7

Christian Bracco, Maître de conférences HDR, Université Nice Sophia Antipolis

Bernard Maitte, Professeur à l'université Lille 1, Directeur de thèse

Robert Locqueneux, Professeur émérite, Université Lille1

Bernard Pourprix, Professeur honoraire, IUFM de Lille.

47L’objet de ce travail est l’analyse des travaux théoriques de Pierre Duhem dans le domaine du magnétisme et de l’électromagnétisme, très peu étudiés jusqu’ici et souvent éclipsés par ses contributions à la philosophie et à l’histoire des sciences. Ces travaux correspondent toutefois à une production scientifique abondante (plus de 3500 pages), s’étalant sur toute sa carrière. Mon travail permet de mettre en évidence la richesse de son oeuvre en sciences physiques, ainsi que les tâtonnements accompagnant l’élaboration de sa thermodynamique générale, un programme ambitieux et original dans le contexte scientifique de l’époque. De sa thèse sur la théorie de l’aimantation par influence fondée sur la thermodynamique (1888) à son article Sur le diamagnétisme(1913), en passant par ses Leçons sur l’électricité et le magnétisme(1892), ses idées théoriques sont en constante évolution.

48Concernant le problème du diamagnétisme, mon travail permet de mettre en évidence plusieurs facteurs décisifs dans le processus de construction de sa théorie (un article de Parker sur le principe de Carnot (1889), une lettre envoyée par Curie (1902) ou encore les réflexions de Duhem sur la stabilité de l’équilibre électrique menées à partir de 1896). La thèse aborde également l’approche originale de Duhem dans l’étude des systèmes renfermant des courants électriques, étude qui le conduit à considérer l’électromagnétisme comme une branche se détachant très tôt du tronc commun formé par l’essentiel de son énergétique, tout en prolongeant la théorie de Helmholtz. Duhem échouera dans sa tentative de convaincre ses contemporains de la supériorité de cette théorie logique par rapport à celle de Maxwell.

Mots clés

49Pierre Duhem, thermodynamique, magnétisme, électromagnétisme, électrodynamique, équilibre, stabilité, Hermann von Helmholtz, Pierre Curie, James Clerk Maxwell.

Caterina Zanfi, Bergson et la philosophie allemande contemporaine. Aux sources des "Deux sources de la morale et de la religion".

50Thèse soutenue le 10 octobre 2011 à l’Université de Bologne (Italie).

Composition du jury

Enrica Lisciani-Petrini, Professeur à l'Université de Salerne (Italie)

Manlio Iofrida, Professeur à l'Université de Bologne (Italie), co-directeur de thèse

Ghislain Waterlot, Professeur à l'Université de Genève (Suisse)

Frédéric Worms, Professeur à l'Université Lille 3, Directeur de thèse.

Résumé

51Cette thèse reconstitue les transformations  qu’a connues la philosophie de Bergson dans la période qui sépare L’Évolution créatrice (1907) des Deux Sources de la morale et de la religion (1932) à travers l'étude de quelques débats philosophiques allemands dont Bergson fit l'objet et auxquels il participa durant ces années.

52Les mises à jour apportées par les conférences de Bergson des années 1910 et 1920 et par l'œuvre de 1932 portaient avant tout sur l'introduction de nouveaux thèmes dans sa philosophie de la vie. Le traitement de questions telles que la vie sociale, la morale, la religion, le mysticisme, la mécanique et l'histoire conduisit Bergson à redéfinir, dans certains cas, des aspects fondamentaux de sa doctrine.

53La manière dont ces thèmes ont émergé et dont ces redéfinitions ont pris forme, tout en étant en partie implicite dans la philosophie précédente de Bergson et en restant compréhensible à partir du mouvement interne de sa pensée, trouve de nombreuses explications dans le dialogue avec son contexte historique et géographique. À travers quatre étapes d’un atlas géophilosophique, correspondant aux villes de Iéna, Berlin, Heidelberg et Gottingue, et par une réflexion sur le moment de la Première Guerre mondiale, la recherche a donc retracé les transferts philosophiques majeurs entre Bergson et les philosophes allemands de son temps. On a ainsi enrichi la compréhension de la genèse des Deux Sources afin de rendre à la dernière œuvre de Bergson l'épaisseur historique et le relief européen qui lui appartiennent.

Mots-clés

54Henri Bergson, Rudolf Eucken, Georg Simmel, Max Scheler, Vladimir Jankélévitch, Guerre mondiale (1914-1918), philosophie de la vie, anthropologie, philosophie française XXème siècle, philosophie allemande XXème siècle, transferts culturels franco-allemands

Abstract

55This thesis reconstructs the transformations the philosophy of Bergson in the period between Creative Evolution (1907) of the Two Sources of Morality and Religion (1932) through the study of some German philosophical debates that regarded Bergson and to which he participated during these years.

56The updatesmade by Bergson’s conferencesof the 1910s and the 1920s andby the essay of1932concerned primarily the introduction of newthemesin his philosophy oflife.The consideration ofissues such associal life, morality, religion, mysticism, historyandmechanicsledBergsonto redefine, in some cases,fundamental aspectsof his doctrine.

57How thesethemes emergedand theseredefinitionstook shape, though in partimplicit inthe preceding philosophyof Bergsonand understandablefrom theinner movementof his thought, finds many motivationsin the dialogue withits historical and geographical context. Throughfour stepsof a geophilosophical atlas, correspondingto the cities ofJena, Berlin, Heidelberg and Göttingen, and by reflecting onthemoment ofWorld War I, this research hastraced themainphilosophicaltransfersbetweenBergsonandGerman philosophersof his time. The understanding of the genesis of the Two Sourcesis enriched by these forgotten dialogues and the last work ofBergson's acquires a wider importance in the European history of philosophy.

Keywords

58Henri Bergson, Rudolf Eucken, Georg Simmel, Max Scheler, Vladimir Jankélévitch, World War (1914-1918), Philosophy of Life, Anthropology, French Philosophy XXth Century, German Philosophy XXth Century, Franco-German Cultural Transfers

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Thèses de doctorat soutenues en 2011 », Methodos [En ligne], 12 | 2012, mis en ligne le 10 avril 2012, consulté le 24 novembre 2014. URL : http://methodos.revues.org/2962

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo CNRS - INSHS
  • Logo Lille 1 - Sciences et technologies
  • Logo Lille 3 - Sciences humaines et sociales
  • Revues.org